Actierra au service du vivant Actierra au service du vivant
  • Poste haute tension
    © RTE
Environnement réglementaire

Création de lignes et d’un poste électrique dans le Dunkerquois

Nord

    Maître d’ouvrage
    RTE – Réseau de transport d’électricité
    Partenaires
    Ingérop
    Années
    2023 – En cours

    Des lignes et postes haute tension pour la décarbonation de l’industrie nordiste

    Depuis quelques années, le territoire du Dunkerquois connaît une nouvelle dynamique de réindustrialisation, qui conduit notamment à relocaliser des industries dans le secteur. La décarbonation des procédés, l’installation à venir de deux « giga-factories » et d’une usine de recyclage de batteries doit permettre à terme de réduire l’empreinte carbone française.

    RTE a reçu plusieurs demandes de raccordement de grands consommateurs électro-intensifs pour une puissance totale de 3 500 MW à l’horizon 2030.

    Ces projets sont concentrés à l’est du territoire du Grand Port Maritime de Dunkerque, près du poste électrique de Grande-Synthe (Nord).

    Pour y répondre, RTE a besoin de développer le réseau électrique à 400 000 volts dans le Dunkerquois. Il est ainsi envisagé de créer un nouveau poste électrique à proximité de celui de Grande-Synthe, raccordé par deux liaisons aériennes à deux circuits 400 000 volts d’environ 11 kilomètres allant jusqu’au futur poste Flandre Maritime à Saint-Georges-sur-l’Aa.

    MISSION

    • Dossiers règlementaires environnementaux (dossier de concertation, DUP, mise en compatibilité du plan local d’urbanisme – Mecdu)
    • Délimitation des zones humides

    SPÉCIFICITÉS

    Le territoire présente de nombreuses particularités : sensibilité écologique (ZNIEFF, réserves naturelles régionales, Natura 2000, trame verte et bleue, etc.), nombreuses zones humides, proximité avec plusieurs projets en cours de développement (CAP2020, ZGI 2, SNF, etc.).

    La première phase consiste à accompagner RTE dans la concertation pour le projet : établissement du dossier présentant les enjeux de l’aire d’étude, décrivant les différents fuseaux envisageables et les comparant de façon à proposer un fuseau de moindre impact au sein duquel le tracé sera défini.

    Cette première phase de concertation a eu lieu au printemps 2023.

    Elle sera suivie de l’établissement des différentes études nécessaires à l’obtention des autorisations administratives pour les lignes et le poste concernés.

    Participer à des projets à impact positif

    Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?