Actierra au service du vivant Actierra au service du vivant
  • LIGNE 18 DU MÉTRO DU GRAND PARIS EXPRESS
    © Actierra
Aménagement durable
Bâtiment durable
Biodiversité
Eau
Environnement réglementaire
Pilotage 360

Ligne 18 du métro du Grand Paris Express

Palaiseau (Essonne)

    Maître d’ouvrage
    Société des Grands Projets (SGP)
    Partenaires
    Ingérop (mandataire), Artélia, Arcadis, Atelier JF Schmit Architectes, Atelier 2/3/4, Richez Associés, D. Feichtinger, C. Vezzoni
    Années
    2016-2026

    Maîtrise d’œuvre sur le tronçon Aéroport d’Orly – Versailles Chantiers

    La Société des Grands Projets a confié au groupement Icare, dont Ingérop Conseil et Ingénierie est mandataire, la maîtrise d’œuvre des ouvrages de génie civil et des aménagements nécessaires à la réalisation de l’infrastructure de transport pour le tronçon Aéroport d’Orly (gare non comprise) – Versailles Chantiers (gare comprise) de la ligne verte (18) du Grand Paris.

    Le groupement comprend trois ingénieries dont Ingérop mandataire (Artelia Ville et transport et Arcadis) et cinq architectes (Atelier 2/3/4, Richez Associés, D. Feichtinger, C. Vezzoni, JF Schmit).

    Ingérop Conseil & Ingénierie se fait accompagner de l’ensemble de ses filiales dont Actierra pour les missions environnementales.

    MISSION

    • Pilotage environnemental et suivi environnemental de travaux
    • Études d’environnement réglementaire : réalisation des pièces du dossier d’autorisation environnementale – volets loi sur l’eau, espèces protégées et défrichement, actualisation de l’étude d’impact du projet (en partenariat avec la société Artélia), conformément aux décrets 2016-1110 du 11 août 2016 et 2017-81/80 du 26 janvier 2017 relatifs respectivement à la modification des règles applicables à l’évaluation environnementale des projets, plans et programmes et à l’autorisation environnementale
    • Biodiversité : mesures de génie écologique – déplacement d’espèces végétales patrimoniales ; maîtrise d’œuvre complète des mesures compensatoires depuis la définition des protocoles jusqu’à la direction de l’exécution des travaux
    • Gestion des déblais, en priorisant le réemploi des matériaux, des études de conception, cadrage des pièces marchés et suivi en phase travaux
    • Conception environnementale :
      > De la ligne : participation à la conception technique du projet (en phase d’avant-projet et projet), pilotage des études spécifiques, analyses multicritères des variantes de tracé proposées en avant-projet, participation à la démarche d’écoconception portée par la Société des Grands Projets, via notamment l’utilisation du logiciel Carboptimum© pour l’évaluation des émissions carbone
      > Du centre d’exploitation : accompagnement à la certification bâtiment industriel du centre d’exploitation et études techniques environnementales (études de confort, santé, énergie et carbone)

    SPÉCIFICITÉS

    • 35 km de ligne dont 14 km en aérien
    • 2 puits de départ avec 4 tirs de tunnelier
    • 9 nouvelles gares, dont 6 gares souterraines et 3 aériennes
    • 2 gares en correspondance
    • 2 sections de transition tranchée couverte/tranchée ouverte entre la section aérienne et la section souterraine
    • 24 ouvrages annexes : puits de secours ou de ventilation
    • 1 centre d’exploitation et de maintenance

    Le groupe Ingérop est en charge du centre d’exploitation (SMR-SMI et DL-PCC), des gares souterraines d’Antonypole, Massy Opéra, Saint-Quentin est, Versailles Chantiers ainsi que d’une partie des tronçons de tunnel et des viaducs.

    Participer à des projets à impact positif

    Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

    • Bâtiment Mistral d’EDF à Marseille
      © Architecte : Agence Leclercq Associés – Agence de perspective : My luckypixel
    • Mistral Marseille
      © Architecte : Agence Leclercq Associés – Agence de perspective : My luckypixel
    • Mistral Marseille
      © Architecte : Agence Leclercq Associés – Agence de perspective : My luckypixel
    Bâtiment durable

    Bâtiment Mistral d’EDF à Marseille

    Marseille (Bouches-du-Rhône)

      Maître d’ouvrage
      Kaufman & Broad
      Partenaires
      Leclerc Associés, Ingérop, Arcora
      Années
      2022-2026

      Construction en BEFA du bâtiment de bureaux Mistral à destination d’EDF

      Dans le cadre de sa réorganisation, EDF a décidé de regrouper certaines de ses activités dites mixtes (tertiaires et activités) de la région de Marseille (Bouches-du-Rhône) sur un site unique, afin de renforcer les synergies entre ses métiers. Le projet prévoit d’accueillir une partie majoritairement tertiaire standard, complétée par une partie Process Métier à l’infrastructure spécifique. C’est dans ce contexte que Kaufman & Broad développe le projet de construction « Mistral » sur une surface de 30 000 m².

      MISSION

      • Assistance à maîtrise d’ouvrage en certification environnementale BREEAM
      • Maîtrise d’œuvre environnementale (ACV)

      SPÉCIFICITÉS

      Le projet poursuit une démarche environnementale forte, notamment via la certification BREEAM INC visée au niveau Very Good. Le contexte réglementaire RE2020 appliqué sur les espaces de bureaux fixe également de forts objectifs énergétiques et carbone. La mission d’Actierra se décline sous plusieurs aspects :

      • Recherche de solutions techniques pour maximiser les économies d’énergie, réduire l’impact sur l’environnement proche, amplifier le bien-être des usagers et améliorer l’empreinte carbone du projet
      • Réalisation de l’analyse de cycle de vie
      • Dépôt des dossiers de certification et accompagnements aux audits
      • Suivi de chantier à faibles nuisances
      Participer à des projets à impact positif

      Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

      • Syctom
        © Groupe-6 architectes
      • Syctom
        © Groupe-6 architectes
      Bâtiment durable

      Centre de traitement des déchets ménagers de Romainville

      Romainville (Seine-Saint-Denis)
      Pôle d'excellence de l'économie circulaire

        Maître d’ouvrage
        Syctom
        Partenaires
        Ingérop, Groupe-6, Bérim, Ginger, SPK Ingénierie, Carig
        Années
        2022-2029
        Surface
        25 300 m2

        Reconstruction et restructuration du centre de traitement des déchets de Romainville/Bobigny

        Le projet du Syctom consiste en la reconstruction et la restructuration du centre de traitement des déchets situé à Romainville et qui réceptionne les collectes d’ordures ménagères résiduelles de 22 communes de Seine-Saint-Denis, ainsi que du XIXe et d’une partie du XXe arrondissements de Paris. Ce projet est articulé en modules techniques ayant pour vocation de réceptionner et transférer les ordures ménagères et les déchets alimentaires, assurer la réception et le tri des collectes multi-matériaux ainsi que l’évacuation des déchets par voie fluviale. Il vise également à rayonner sur le territoire par le biais du pôle d’excellence de l’économie circulaire.
        Cette opération permettra également d’améliorer l’intégration urbaine et architecturale du centre d’une part, et de mettre en œuvre le transport alternatif par voie fluviale pour les flux sortants d’autre part, en utilisant le passage existant sous l’ex-RN3 reliant la parcelle du centre existant au terrain dit « Mora-le-Bronze » situé en bordure du canal de l’Ourcq.

        MISSION

        • Maîtrise d’œuvre environnementale : accompagnement des équipes dans la conception environnementale du projet par la réduction de l’impact carbone des bâtiments (études en analyse de cycle de vie)
        • Mission réemploi (analyse du diagnostic ressources, intégration de produits issus du réemploi dans la conception, réfaction des clauses réemploi pour le dossier de consultation des entreprises – DCE)
        • Études thermiques réglementaires du projet (RT2012)
        • Montage des dossiers de labellisation E+C-

        SPÉCIFICITÉS

        La conception environnementale est axée sur les principes suivants :

        • Respect des niveaux Énergie et Carbone E3C1 (label E+C-)
        • Mise en œuvre de matériaux biosourcés et de béton bas carbone
        • Mise en place d’une démarche d’économie circulaire globale faisant appel au réemploi des matériaux de construction, au recyclage, à la prévention de l’obsolescence et à l’adaptabilité des bâtiments
        • Conservation d’une partie des bâtiments existants (réduction de l’approvisionnement en produits neufs et des déchets issus de la déconstruction)
        • Intégration d’une réflexion autour de la préservation de la biodiversité sur site (écologue, intégration paysagère, végétalisation…)
        Participer à des projets à impact positif

        Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

        • Promenage du Paillon à Nice
          @ Alexandre Chemetoff & Associés
        • Promenage du Paillon à Nice
          @ Alexandre Chemetoff & Associés
        Bâtiment durable
        Climat
        Environnement réglementaire
        Pilotage 360

        Aménagement de la promenade du Paillon

        Nice (Alpes-Maritimes)
        Promenade du Paillon

          Maître d’ouvrage
          Ville de Nice
          Maîtres d’œuvre
          Ingérop Méditerranée, Carrilhio Da Graca, Alexandre Chemetoff & Associés, Canopée, Mazet et Associés, Les Éclaireurs Scenévolution, Actierra, LPED – Aix-Marseille Université
          Années
          2022-2025

          Réaménagement de la promenade du Paillon à Nice

          L’aménagement et la requalification de la promenade du Paillon est un projet de parc urbain d’envergure en plein cœur de la ville de Nice. Une première phase de ce projet a été inaugurée en 2013.

          La deuxième phase du projet a pour objectif, à horizon 2025, d’étendre la promenade au nord sur huit hectares pour porter sa superficie totale à 20 hectares, en créant un vaste espace public en lieu et place d’un bâtiment massif et énergivore. La plantation de 1500 arbres d’essences adaptées au climat local, peu consommatrices d’eau et ayant une bonne capacité d’ombrage, permettra de constituer un îlot de fraîcheur, un lieu favorable à la biodiversité urbaine et un lieu de promenade apaisé. La désimperméabilisation des sols améliorera la gestion des eaux pluviales.

          Les principales problématiques environnementales du projet sont :

          • l’impact carbone
          • la gestion des déchets (de démolition et de réemploi)
          • la valorisation de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique


          Face à ces enjeux et aux ambitions environnementales portées par la MOA, les équipes environnementales d’Actierra ont été sollicitées dans le cadre d’une mission d’AMO environnement et adaptation au changement climatique.

          MISSION

          • Assistance à maîtrise d’ouvrage en environnement et adaptation au changement climatique

          SPÉCIFICITÉS

          Nos équipes ont mené une mission transversale à large spectre appelant des champs de compétences spécifiques en appui des équipes de conception.

          Elle se décline en trois axes d’intervention :

          • Démarche itérative bas carbone : la réalisation d’un bilan carbone en phase AVP et PRO, la réduction de l’impact carbone en agissant sur les postes les plus émetteurs de gaz à effet de serre (réflexion sur les matériaux, le fret,…)
          • Mission d’accompagnement économie circulaire et stratégie de réemploi
          • Adaptation au changement climatique et valorisation de la biodiversité : analyse de la palette végétale proposée à travers quatre critères (stockage carbone, risque allergène, réduction de l’îlot de chaleur urbain (ICU), résilience), propositions de nouvelles essences résilientes au climat futur en adéquation avec le critère de biodiversité (lutter contre l’érosion de la biodiversité ordinaire).

          LES POINTS FORTS


          Pour cette mission, une équipe ad hoc a été mobilisée et un partenariat initié avec le laboratoire Population Environnement Développement (LPED) d’Aix-Marseille Université afin de nourrir et amplifier la démarche sur la biodiversité urbaine. La pluridisciplinarité et la complémentarité des expertises permettent le déploiement d’une méthodologie spécifique pour aborder les différentes thématiques et imaginer des actions concrètes.

          Participer à des projets à impact positif

          Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

          Bâtiment durable
          Climat
          Eau

          Adaptation et résilience des infrastructures de transport

          Côte d'Ivoire

            Client
            CC-PRICI
            Partenaire
            Ingérop
            Année
            2024

            Stratégie de résilience au changement climatique des infrastructures de transport

            Les effets du changement climatique se font ressentir en Côte d’Ivoire avec une augmentation de la température moyenne, une pluviométrie beaucoup plus incertaine et la montée du niveau de la mer. Ces changements devraient s’intensifier au cours du XXIe siècle, engendrant des répercussions négatives importantes sur les infrastructures de transport. Afin d’inscrire leur développement et leur exploitation dans une logique de résilience face au changement climatique, le gouvernement ivoirien a décidé d’élaborer une « stratégie nationale d’adaptation et de résilience des infrastructures de transport aux effets des changements climatiques ».

            MISSION

            • Fournir les orientations qui permettront à la Côte d’Ivoire de renforcer la résilience des infrastructures de transport terrestres, maritimes/fluviales et aéroportuaires face au risque climatique et adopter les bonnes pratiques de planification, conception, construction et exploitation de ces infrastructures

            SPÉCIFICITÉS


            Le travail à réaliser s’organise autour de quatre volets :

            • l’évaluation-diagnostic de la vulnérabilité des infrastructures de transport aux changements climatiques​
            • la définition des axes/orientations de la stratégie de résilience des infrastructures de transport
            • la production d’un programme d’investissements prioritaires et d’autres interventions dans les zones de risques spécifiques
            • la consolidation des résultats de l’étude et la proposition de mesures d’accompagnement incluant un outil d’évaluation de la vulnérabilité des actifs, des recommandations de réforme du cadre national  institutionnel, juridique et normatif et un programme de renforcement des capacités
            Participer à des projets à impact positif

            Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

            • Saint-Laurent du Maroni
              © ARCHITECTURESTUDIO
            Bâtiment durable

            Construction de la cité judiciaire de Saint-Laurent du Maroni

            Saint-Laurent du Maroni (Guyane)
            Vue aérienne de la future cité judiciaire de Guyane

              Client
              APIJ (Agence publique pour l’immobilier de la justice)
              Architectes et partenaires
              Architecture Studio, Pizzarotti (Mandataire), Equans, Sodexo, Ingérop
              Surface
              40 700 m2
              Années
              2023-2033

              La nouvelle cité judiciaire de Guyane

              La création d’une cité du ministère de la Justice à Saint-Laurent du Maroni constitue un projet symbolique et de grande ampleur dans cette ville de l’Ouest de la Guyane, située loin des grands équipements institutionnels.

              La cité est constituée d’un palais de justice, d’un ensemble de bâtiments supports de l’administration judiciaire et pénitentiaire, et d’un centre pénitentiaire.

              Le tribunal, visible depuis la route nationale, est largement ouvert sur l’espace public. Il participe à l’image de l’entrée de ville avec une architecture forte, contextuelle et évocatrice de la culture guyanaise.

              Entre le tribunal et le centre pénitentiaire a été prévu un pavillon ouvert sur la ville pour accueillir la direction de la Protection judiciaire de la jeunesse ainsi que le service pénitentiaire d’Insertion et de protection.

              MISSION

              • Maîtrise d’œuvre environnementale : accompagnement de l’équipe dans la conception environnementale du projet et réalisation des études associées (éclairage naturel par étude ALJ et FLJ, confort thermique par STD, réduction de l’impact carbone par analyse de cycle de vie)
              • Participation à l’élaboration du contrat de performance énergétique : simulations énergétiques dynamiques (SED) avec variations multi-paramétriques et calculs d’incertitudes
              • Suivi de la consommation énergétique pendant les sept premières années d’exploitation
              • Commissioning de la phase concours à l’exploitation

              SPÉCIFICITÉS


              La cité exprime un nouvel équilibre entre habitat et nature ainsi qu’une gestion raisonnée des ressources naturelles.

              La situation particulière de la Guyane, seul territoire européen situé en Amérique du Sud, crée une contrainte spécifique pour l’économie locale et en particulier pour les projets de construction. Les matériaux issus de filières industrielles sont majoritairement importés d’Europe pour répondre aux critères des normes européennes, et palier l’absence de filières locales.

              Dès l’origine du projet, la recherche de matériaux biosourcés et géosourcés sur site est apparue indispensable. La nature du terrain, argileux, et la présence d’une industrie naissante de briques de terre crue nous a permis d’intégrer ce matériau comme donnée d’entrée du projet. L’utilisation du bois local, exotique, est également rendue possible à travers une filière locale en plein essor, qui exploite les ressources dans le respect des critères de préservation de la forêt amazonienne. Le projet est l’occasion de renforcer le tissu économique local.

              Dans cette région au climat extrême et aux ressources limitées, les données climatiques et les ressources naturelles locales se trouvent nécessairement au cœur de la stratégie de projet.

              Les consommations énergétiques ont été optimisées à leur juste nécessité tout en garantissant le confort des agents et des détenus.

              Une partie des consommations énergétiques est couverte par des énergies renouvelables, par l’installation de panneaux solaires :

              • 50 % des consommations électriques sont couvertes par des panneaux photovoltaïques
              • 80 % des consommations en eau chaude sanitaire (ECS) sont couvertes par la récupération d’énergie fatale de la production froid
              Participer à des projets à impact positif

              Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

              • Restauration et aménagement du Grand Palais
                © Chatillon-Architectes
              • Place centrale du Grand Palais
                © Chatillon-Architectes
              Bâtiment durable
              Biodiversité

              Restauration et aménagement du Grand Palais

              Paris
              Nef du Grand Palais

                Maître d’ouvrage
                Réunion des musées nationaux – Grand Palais
                Années
                2020-2025
                Surface
                70 000 m2

                Restauration des grandes galeries du Grand Palais

                Le Nouveau Grand Palais accueillera dans ses Grandes Galeries de grandes expositions pensées pour un très large public. Il s’agit d’une renaissance pour ce monument édifié pour l’exposition universelle de 1900, dont un des objectifs est de réhabiliter entièrement les Grandes Galeries dans leur hauteur et leur luminosité d’origine.

                Le programme des aménagements à réaliser décline cinq enjeux principaux :

                • Augmenter la capacité d’accueil de 16 500 à 25 000 personnes
                • Créer des surfaces utiles supplémentaires
                • Faciliter l’accès du public avec un hall d’accueil commun pour les expositions et le Palais de la Découverte
                • Améliorer l’usage du bâtiment en optimisant son exploitation
                • Sécuriser et mettre aux normes les lieux

                CARACTÉRISTIQUES DE L’OUVRAGE

                • Surface totale de 70 000 m2
                • Plus grande nef d’Europe avec 13 500 m2 de surface, couronnée d’une verrière de 17 500 m2
                • 3 500 m2 sont dédiés au commissariat du VIIIe arrondissement
                • Le Grand Palais pourra passer de 3 millions de visiteurs annuels à 4 millions à sa réouverture

                MISSION

                • Assistance à maîtrise d’ouvrage environnementale (cadrage des enjeux environnementaux de la RMNGP, accompagnement pour les enjeux de la Solidéo et étude de faisabilité en certification HQE Bâtiment Durable)
                • Maîtrise d’œuvre environnementale (conseil en conception environnementale auprès de l’équipe de maîtrise d’œuvre, réalisation des études justificatives et notamment étude en analyse de cycle de vie)
                • Mission d’économie circulaire intégrant un diagnostic ressources et un accompagnement à la RMNGP à la cession des produits
                • Études thermiques
                • Études aérauliques de la grande nef permettant de dimensionner les besoins réels en chauffage et rafraîchissement
                • Diagnostic écologique du site

                SPÉCIFICITÉS

                • Certification HQE Bâtiment Durable rénovation
                • 100 % béton bas carbone pour tous les planchers, dalles et dallages
                • Intégration de 20 % d’agrégats recyclés dans les bétons
                • Mise en oeuvre d’une dalle active chauffante/rafraîchissante pour amélioration du confort de la grande nef
                • Remplacement des équipements techniques permettant de réduire notablement les consommations énergétiques
                Participer à des projets à impact positif

                Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

                • © Actierra
                Bâtiment durable
                Climat
                Eau

                Aménagement des rivières La Leche et Motupe

                Pérou
                Département de Lambayeque
                  Maître d’ouvrage
                  ARCC (Authority for Reconstruction with Changes)
                  Années
                  2021-2023

                  PLAN DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS

                  L’ARCC a lancé un vaste programme d’aménagement de plusieurs rivières au Pérou dont les rivières La Leche et Motupe situées au nord du pays. Le marché a été lancé sous forme d’une conception-réalisation, l’entreprise mandataire étant NGE. L’ingénierie chargée de la conception est constituée de Rendel, filiale d’Ingérop, et d’Ingérop.
                  Des études préliminaires ont déjà été réalisées, définissant les grands principes des aménagements envisagés.

                  MISSIONS

                  • Investigations complémentaires (topographie, géotechnique,…)
                  • Études préliminaires
                  • Modélisation hydraulique
                  • Conception détaillée d’ouvrages hydrauliques

                  DESCRIPTIF

                  • Réaliser des études plus précises que les études antérieures dans les domaines de l’hydrologie, l’hydraulique, la géomorphologie, le transit sédimentaire
                  • Proposer au maître d’ouvrage tous les éléments techniques nécessaires au choix d’un degré de protection présentant le meilleur compromis coût-bénéfice
                  • Concevoir des aménagements pour le degré de protection retenu (digues, protection de berges, déversoirs de sécurité)
                  • Concevoir de nouveaux ouvrages de franchissement des cours d’eau

                  SPÉCIFICITÉS


                  Ce dossier a nécessité la construction de deux modèles hydrauliques d’un linéaire cumulé de plus de 150 km et d’une superficie totale de plus de 1500 km², afin de pouvoir simuler précisément les crues des deux cours d’eau. Les deux modèles (Motupe et Leche) présentent respectivement plus de 6 et plus de 7 millions de mailles (taille de maille variant de 2 m² à 1500 m²).
                  La conception des aménagements s’est faite suivant une approche intégrée, prenant en compte les influences des aménagements de La Leche sur les débits de La Motupe, ainsi que les projets de barrage en amont qui, à terme, joueront un rôle sur le laminage des débits.

                  Participer à des projets à impact positif

                  Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?