Actierra au service du vivant Actierra au service du vivant
  • Promenage du Paillon à Nice
    @ Alexandre Chemetoff & Associés
  • Promenage du Paillon à Nice
    @ Alexandre Chemetoff & Associés
Bâtiment durable
Climat
Environnement réglementaire
Pilotage 360

Aménagement de la promenade du Paillon

Nice (Alpes-Maritimes)
Promenade du Paillon

    Maître d’ouvrage
    Ville de Nice
    Maîtres d’œuvre
    Ingérop Méditerranée, Carrilhio Da Graca, Alexandre Chemetoff & Associés, Canopée, Mazet et Associés, Les Éclaireurs Scenévolution, Actierra, LPED – Aix-Marseille Université
    Années
    2022-2025

    Réaménagement de la promenade du Paillon à Nice

    L’aménagement et la requalification de la promenade du Paillon est un projet de parc urbain d’envergure en plein cœur de la ville de Nice. Une première phase de ce projet a été inaugurée en 2013.

    La deuxième phase du projet a pour objectif, à horizon 2025, d’étendre la promenade au nord sur huit hectares pour porter sa superficie totale à 20 hectares, en créant un vaste espace public en lieu et place d’un bâtiment massif et énergivore. La plantation de 1500 arbres d’essences adaptées au climat local, peu consommatrices d’eau et ayant une bonne capacité d’ombrage, permettra de constituer un îlot de fraîcheur, un lieu favorable à la biodiversité urbaine et un lieu de promenade apaisé. La désimperméabilisation des sols améliorera la gestion des eaux pluviales.

    Les principales problématiques environnementales du projet sont :

    • l’impact carbone
    • la gestion des déchets (de démolition et de réemploi)
    • la valorisation de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique


    Face à ces enjeux et aux ambitions environnementales portées par la MOA, les équipes environnementales d’Actierra ont été sollicitées dans le cadre d’une mission d’AMO environnement et adaptation au changement climatique.

    MISSION

    • Assistance à maîtrise d’ouvrage en environnement et adaptation au changement climatique

    SPÉCIFICITÉS

    Nos équipes ont mené une mission transversale à large spectre appelant des champs de compétences spécifiques en appui des équipes de conception.

    Elle se décline en trois axes d’intervention :

    • Démarche itérative bas carbone : la réalisation d’un bilan carbone en phase AVP et PRO, la réduction de l’impact carbone en agissant sur les postes les plus émetteurs de gaz à effet de serre (réflexion sur les matériaux, le fret,…)
    • Mission d’accompagnement économie circulaire et stratégie de réemploi
    • Adaptation au changement climatique et valorisation de la biodiversité : analyse de la palette végétale proposée à travers quatre critères (stockage carbone, risque allergène, réduction de l’îlot de chaleur urbain (ICU), résilience), propositions de nouvelles essences résilientes au climat futur en adéquation avec le critère de biodiversité (lutter contre l’érosion de la biodiversité ordinaire).

    LES POINTS FORTS


    Pour cette mission, une équipe ad hoc a été mobilisée et un partenariat initié avec le laboratoire Population Environnement Développement (LPED) d’Aix-Marseille Université afin de nourrir et amplifier la démarche sur la biodiversité urbaine. La pluridisciplinarité et la complémentarité des expertises permettent le déploiement d’une méthodologie spécifique pour aborder les différentes thématiques et imaginer des actions concrètes.

    Participer à des projets à impact positif

    Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

    • © Shutterstock
    Climat

    Accompagnement à l’adaptation au changement climatique de filières agroalimentaires

    Centre-Val de Loire

      Maître d’ouvrage
      Ademe
      Partenaires
      Solagro
      Decid&Risk
      Années
      2022-2024

      Diagnostic de vulnérabilité des filières agricoles et mise en place d’une stratégie de résilience climatique

      L’Ademe Centre-Val de Loire et ses partenaires régionaux (Région, chambre d’agriculture, DRAAF) souhaitent que des filières agroalimentaires volontaires soient accompagnées d’une assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) pour la mise en œuvre de leur démarche d’adaptation au changement climatique. La consultation ci-présente porte sur la sélection de cette AMO.

      La mission consiste à accompagner deux filières agroalimentaires (fruits et lentilles vertes du Berry) en Centre Val-de-Loire sur le volet de l’adaptation au changement climatique en réalisant un diagnostic de vulnérabilité, une stratégie d’adaptation ainsi qu’un plan d’action.

      MISSION

      • Sélection des filières
      • Partage du diagnostic de vulnérabilité des filières agricoles face au changement climatique
      • Élaboration de la stratégie d’adaptation au changement climatique, du plan d’actions et du système de suivi/évaluation
      • Structuration, mise en place et valorisation des actions

      Un travail participatif au travers des ateliers avec les acteurs de la filière et des réunions

      SPÉCIFICITÉS


      Le groupement des trois partenaires, au-delà de leur culture commune du changement climatique et des impacts en agriculture, ont des profils complémentaires permettant de proposer, pour chacune des filières sélectionnées, une approche complète de sa vulnérabilité climatique et des actions à mettre en œuvre :

      • Actierra, appui méthodologique à la conception de trajectoires et de sélection d’actions « sans regret », adaptation de la gouvernance
      • Solagro, impacts et solutions « agriculteurs »
      • Decid & Risk, impacts et solutions « transformation et distribution »

      La mission comprend trois temps d’accompagnement :

      • Un diagnostic de vulnérabilité de l’ensemble de la filière
      • La co-construction d’une stratégie d’adaptation aux changements climatiques (autrement dit une stratégie de résilience climatique)
      • La mise en place d’un plan d’actions concret
      logo Adaptagro
      Participer à des projets à impact positif

      Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

      Bâtiment durable
      Climat
      Eau

      Adaptation et résilience des infrastructures de transport

      Côte d'Ivoire

        Client
        CC-PRICI
        Partenaire
        Ingérop
        Année
        2024

        Stratégie de résilience au changement climatique des infrastructures de transport

        Les effets du changement climatique se font ressentir en Côte d’Ivoire avec une augmentation de la température moyenne, une pluviométrie beaucoup plus incertaine et la montée du niveau de la mer. Ces changements devraient s’intensifier au cours du XXIe siècle, engendrant des répercussions négatives importantes sur les infrastructures de transport. Afin d’inscrire leur développement et leur exploitation dans une logique de résilience face au changement climatique, le gouvernement ivoirien a décidé d’élaborer une « stratégie nationale d’adaptation et de résilience des infrastructures de transport aux effets des changements climatiques ».

        MISSION

        • Fournir les orientations qui permettront à la Côte d’Ivoire de renforcer la résilience des infrastructures de transport terrestres, maritimes/fluviales et aéroportuaires face au risque climatique et adopter les bonnes pratiques de planification, conception, construction et exploitation de ces infrastructures

        SPÉCIFICITÉS


        Le travail à réaliser s’organise autour de quatre volets :

        • l’évaluation-diagnostic de la vulnérabilité des infrastructures de transport aux changements climatiques​
        • la définition des axes/orientations de la stratégie de résilience des infrastructures de transport
        • la production d’un programme d’investissements prioritaires et d’autres interventions dans les zones de risques spécifiques
        • la consolidation des résultats de l’étude et la proposition de mesures d’accompagnement incluant un outil d’évaluation de la vulnérabilité des actifs, des recommandations de réforme du cadre national  institutionnel, juridique et normatif et un programme de renforcement des capacités
        Participer à des projets à impact positif

        Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

        • © Pexel
        Climat

        Adaptation de 20 territoires au changement climatique

        Grand Est, AURA, Occitanie

          Client
          Ademe
          Partenaires
          Climate Adaptation Consulting et GreenSelipar
          Années
          2022-2024

          Accompagnement des territoires dans leur démarche d’adaptation au changement climatique

          L’actualité française nous rappelle chaque jour l’urgence d’intégrer l’adaptation au changement climatique dans toutes les politiques publiques.

          Depuis plusieurs années, l’Ademe avec l’appui d’Actierra a développé, de manière itérative, la démarche Tacct qui s’appuie sur trois modules articulant diagnostic, stratégie et suivi-évaluation. Son intention est bien d’offrir un cadre commun aux collectivités territoriales françaises et de faciliter l’adoption d’une politique d’adaptation suffisamment ambitieuse pour :

          • Se préparer dès aujourd’hui, en initiant les premiers pas
          • Anticiper les impacts futurs, en inscrivant dès aujourd’hui la stratégie d’adaptation dans le moyen-long terme tout en préservant une certaine flexibilité, via des trajectoires d’adaptation

          L’Ademe souhaite accélérer et massifier le déploiement de Tacct au sein des territoires afin de faire face à des risques climatiques déjà présents, parfois plus importants et intenses qu’attendu.

          MISSION

          • Accompagnement de 20 territoires des régions AURA, Grand Est et Occitanie dans leur démarche d’adaptation via la méthodologie Tacct de l’Ademe
          • Animation d’une démarche collective regroupant les territoires dans leurs réflexions autour de l’adaptation

          SPÉCIFICITÉS

          Dix collectivités en région Grand Est et six en région Aura ont été accompagnées par Actierra dans la mise en œuvre de la méthodologie Tacct de l’Ademe afin de réaliser leur diagnostic de vulnérabilité au changement climatique, leur stratégie d’adaptation et leur système de suivi-évaluation. Cet accompagnement vise à permettre une montée en compétence des collectivités sur la thématique de l’adaptation, à créer une dynamique interterritoriale sur le sujet et à capitaliser des retours d’expériences pour favoriser l’engagement d’autres territoires.

          Une mise en réseau des territoires d’Aura et d’Occitanie a été réalisée : des webinaires thématiques leur ont été proposés ainsi que des ateliers collectifs de retour d’expérience et d’approfondissement de la démarche Tacct.

          RÉSULTATS

          Les collectivités accompagnées ont fait part de leur satisfaction d’avoir réussi à lancer une vraie démarche d’adaptation co-construite à l’échelle du territoire. Elles ont pu renforcer leurs liens avec leurs partenaires territoriaux autour du sujet et faire évoluer les mentalités même si ce processus est parfois long. La démarche Tacct a ainsi permis de combler les lacunes des PCAET existants sur le volet adaptation.

          La mission a permis à Actierra de compléter son offre méthodologique à destination des collectivités en particulier sur le volet animation et mobilisation des acteurs.

          Participer à des projets à impact positif

          Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

          • © Pexels - Angelo Esposito
          Climat

          Soutien à la prise de décision pour une gestion locale de l’eau adaptée au climat

          France

            Client
            Union européenne
            Années
            2020-2024

            Accompagnement pour l’élaboration et la mise en place de mesures de gestion de l’eau adaptée au climat

            L’objectif du projet Life Eau & Climat, coordonné par l’Office international de l’eau, est d’aider les acteurs de la gestion locale des ressources en eau (notamment les membres des commissions locales de l’eau – CLE) à évaluer les effets du changement climatique (CC), à les prendre en compte dans les plans locaux de gestion (notamment les schémas d’aménagement et de gestion des eaux – Sage), et à mettre en œuvre des mesures d’adaptation « sans regret » en dépit des incertitudes existantes.

            Le partenariat rassemble des organisations de gestion locale de l’eau (établissements publics territoriaux de bassin, syndicats et gestionnaires de Sage), et des acteurs scientifiques (Météo France, Inrae) et techniques (Actierra, OIEau). Il s’agit de combiner une réflexion collective sur le triptyque Acteurs/Données/Science, et des démonstrateurs locaux afin de tester et évaluer les outils permettant d’atteindre les objectifs d’aide à la résilience au changement climatique.

            MISSION

            • Soutenir la prise de décision locale à long terme pour une gestion de l’eau adaptée au climat

            SPÉCIFICITÉS

            Dans le cadre du projet Life, Actierra a développé deux méthodologies et un outil d’aide à la décision :

            • Méthodologie de diagnostic des vulnérabilités locales

            Cette méthodologie s’appuie sur une déclinaison, à l’échelle des Sage, de la méthode d’élaboration des cartes de vulnérabilités au changement climatique des bassins versants à l’horizon 2030 et 2050.

            • Outils et méthodologie d’intégration de l’adaptation dans les SAGE

            Une méthodologie innovante d’analyse des impacts du changement climatique et d’aide à la gestion adaptative des ressources et des usages de l’eau, a été développée pour mettre à la disposition des acteurs territoriaux (Sage, PGRE, PTGE, etc.) un kit méthodologique complet permettant d’intégrer l’adaptation au changement climatique à chacune des étapes du cycle d’un plan local de gestion de l’eau.

            La méthode proposée repose notamment sur le principe des « trajectoires d’adaptation » et permet aux acteurs de construire, de manière participative et opérationnelle, différents scénarios et stratégies d’adaptation en fonction du dépassement possible de certains seuils critiques du système local de gestion de l’eau.

            Ces méthodologies ont été expérimentées et consolidées grâce à un accompagnement de territoires démonstrateurs disposant d’enjeux de préservation de la ressource en eau particulièrement prégnants (SMEAG, Sage Sioule et Sage Yèvre – Auron). Des réunions d’information et des sessions de formation à destination des acteurs de l’eau (Sdage, Sage, syndicats mixtes, etc.) ont également été réalisées afin de diffuser ces apports méthodologiques.

            Participer à des projets à impact positif

            Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?

            • © Actierra
            Bâtiment durable
            Climat
            Eau

            Aménagement des rivières La Leche et Motupe

            Pérou
            Département de Lambayeque
              Maître d’ouvrage
              ARCC (Authority for Reconstruction with Changes)
              Années
              2021-2023

              PLAN DE LUTTE CONTRE LES INONDATIONS

              L’ARCC a lancé un vaste programme d’aménagement de plusieurs rivières au Pérou dont les rivières La Leche et Motupe situées au nord du pays. Le marché a été lancé sous forme d’une conception-réalisation, l’entreprise mandataire étant NGE. L’ingénierie chargée de la conception est constituée de Rendel, filiale d’Ingérop, et d’Ingérop.
              Des études préliminaires ont déjà été réalisées, définissant les grands principes des aménagements envisagés.

              MISSIONS

              • Investigations complémentaires (topographie, géotechnique,…)
              • Études préliminaires
              • Modélisation hydraulique
              • Conception détaillée d’ouvrages hydrauliques

              DESCRIPTIF

              • Réaliser des études plus précises que les études antérieures dans les domaines de l’hydrologie, l’hydraulique, la géomorphologie, le transit sédimentaire
              • Proposer au maître d’ouvrage tous les éléments techniques nécessaires au choix d’un degré de protection présentant le meilleur compromis coût-bénéfice
              • Concevoir des aménagements pour le degré de protection retenu (digues, protection de berges, déversoirs de sécurité)
              • Concevoir de nouveaux ouvrages de franchissement des cours d’eau

              SPÉCIFICITÉS


              Ce dossier a nécessité la construction de deux modèles hydrauliques d’un linéaire cumulé de plus de 150 km et d’une superficie totale de plus de 1500 km², afin de pouvoir simuler précisément les crues des deux cours d’eau. Les deux modèles (Motupe et Leche) présentent respectivement plus de 6 et plus de 7 millions de mailles (taille de maille variant de 2 m² à 1500 m²).
              La conception des aménagements s’est faite suivant une approche intégrée, prenant en compte les influences des aménagements de La Leche sur les débits de La Motupe, ainsi que les projets de barrage en amont qui, à terme, joueront un rôle sur le laminage des débits.

              Participer à des projets à impact positif

              Vous souhaitez participer à des projets à impact positif ?